MonBara

5 erreurs à ne pas commettre en entretien d’embauche

Partagez-le

Arriver à décrocher un entretien est déjà un grand pas dans une recherche d’emploi. Alors le jour J, mieux vaut être parfaitement préparé et éviter de commettre des erreurs qui peuvent parfois être rédhibitoires.

1/ Noyer le recruteur sous les informations

Vous êtes senior, votre carrière est riche d’expériences et vous pourriez être tenté(e) de vouloir tout raconter. Mais un entretien est un échange, pas un monologue. Il faut que le recruteur en face de vous puisse poser des questions, rebondir sur vos expériences.
Alors ne déroulez pas votre CV de A à Z et commencez plutôt l’entretien en « pitchant » votre carrière de façon courte, structurée et synthétique pour donner l’occasion au recruteur de revenir sur certaines étapes.
Et puis, plus on en dit, plus on prend le risque de trop en dire ! Alors limitez les informations et laissez le recruteur vous poser des questions

2/ Se disperser et ne pas structurer

Vous venez à un entretien pour un poste précis, alors concentrez-vous sur ce poste, votre expérience et vos compétences professionnelles et extra-professionnelles qui sont en rapport avec le poste. Structurez, argumentez, illustrez votre présentation avec des exemples précis tirés de votre parcours. Et surtout faites le lien entre les aptitudes visées et les vôtres.
Pour faciliter l’exercice, présentez de façon chronologique votre parcours, argumentez vos choix et présentez vos résultats en détaillant ce que vos compétences ont apporté à l’entreprise et les bénéfices qu’elle en a retiré.

3/ Se sous-estimer ou se surestimer

Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, se surestimer ou se sous-estimer devant un recruteur n’est jamais perçu positivement. Il faut donc savoir trouver le juste milieu. Un discours bien argumenté et bien illustré ne sera jamais considéré comme de l’arrogance. Alors, n’ayez pas peur de vous vendre, d’avoir confiance en vous. Il faut simplement être juste dans votre façon de vous positionner, en avançant des arguments factuels qui parleront d’eux-mêmes et porteront votre candidature.

4/ Ne pas être au juste prix en termes de prétention salariale

Ce point sensible pour tout le monde est important pour ne pas dire crucial pour les seniors. Il ne s’agit pas de se brader, une telle posture pourrait même vous décrédibiliser, mais il faut être au prix du marché.
Plusieurs facteurs déterminent le niveau de la rémunération. Par exemple, les salaires sont plus faibles en régions qu’à Paris et la fourchette des salaires peut fortement varier entre une PME et une grande entreprise. Si l’annonce ne le précise pas, n’hésitez pas à vous renseigner sur le niveau de salaire spécifique au métier et à la région. Dans le cas où le salaire est indiqué dans l’annonce, n’essayez pas de négocier sur ce point.Il faut aussi changer de paradigme. Cessez de penser que changement de poste rime nécessairement avec augmentation de salaire. A un certain niveau d’expérience, ce n’est pas systématiquement le cas ; c’est le prix de marché qui est déterminant. Il vous faut simplement l’admettre et apprendre à vous ajuster.
Enfin, si vous craignez que votre expérience puisse faire peur aux recruteurs qui font parfois l’amalgame entre senior et salaire trop élevé, n’hésitez pas à valider vos prétentions salariales lors du pré-entretien téléphonique et ainsi à rassurer votre interlocuteur.

5/ Arriver à l’entretien sans avoir préparé des questions

C’est une erreur très régulière des candidats que de venir à un entretien sans avoir préparé des questions. Et pourtant, c’est un moment essentiel de l’entretien car les questions du candidat permettent d’évaluer son intérêt pour le poste et l’entreprise et sa motivation. Les seniors doivent se démarquer des profils un peu plus juniors en posant des questions plus macro comme par exemple : quels sont les profils de l’équipe que je vais intégrer ; quels sont les projets envisagés par l’entreprise pour les prochaines années en termes de stratégie, de projection, etc… ; autant de questions qui montrent ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. D’ailleurs, n’hésitez pas à rebondir sur les réponses du recruteur pour vous positionner et montrer la valeur ajoutée de votre profil par rapport aux projets à venir.

Articles récents